Olivier

olivier 2

Ingénieur Généraliste, diplômé en 2011
Chef de projet Industrialisation nouveau moteur, VOLVO (États-Unis)

 

Voir son profil Linkedin

 


Son parcours

 

  • Depuis janvier 2014 : Société X-DIN (société de prestation de services).

    Mission : Chef de projet industrialisation nouveau moteur dans un contexte international (Japon, Brésil, Suède,...), sur un site de fabrication VOLVO aux USA, dans le Maryland à Hagerstown.

  • Novembre 2011 - Décembre 2013 : ALTRAN Technologies (Lyon), prestation de services.

    Mission : Chef de projet industrialisation - Groupe VOLVO, Renault Trucks (Vénissieux).

 

Je pense que notre compétence professionnelle dépend de beaucoup de paramètres parmi lesquels on retrouve :

 

  • Une capacité à restituer et utiliser des connaissances techniques acquises pendant les études,
  • Une capacité à s'adapter rapidement et efficacement à une nouvelle fonction, un nouvel environnement, à être prêt à remettre en question sa façon de faire et sa façon d'être,
  •  Une capacité à saisir rapidement les opportunités que l'on voit passer.

 

L'ECAM Rennes les apporte à différent niveaux. Par sa polyvalence, le socle technique permet non seulement de posséder les fondamentaux de la plupart des domaines industriels, mais aussi et surtout de cultiver notre goût pour la découverte (changement de secteur d'activité, de type de travail, d'entreprise, voire de pays !) et de cultiver également notre aptitude à gérer le changement, le nôtre bien sûr, mais aussi celui des autres. C'est aussi à sa capacité à prendre le virage des métiers de demain que l'on reconnait une bonne école, une école qui s'adapte ! C'est le cas à l'ECAM Rennes.

 

Pour revenir sur mon parcours, j'ajouterai que les sociétés de prestations de services présentent plusieurs avantages :

  • S'essayer à différents métiers, parfois des métiers que l'on ne se serait pas sentis capables de faire, sur lesquels nous n'aurions même pas tenter une candidature, et qui finalement nous passionnent !
  • Pénétrer les réseaux de différentes entreprises.

 

Le meilleur souvenir que je retiens est le travail réalisé avec Benjamin Dupic, Benjamin Bichon et Jeremy Raoult sur un projet que nous avions nous-même proposé à la Direction des études et qui a été approuvé. Il s'agissait d'une invention en lien avec les parapentes qui a été ensuite brevetée à l'INPI et dont l'ECAM Rennes, Benjamin Dupic et moi-même sommes co-déposants et copropriétaires. C'est une chance de pouvoir s'investir pendant plusieurs mois sur quelque chose qui nous passionne : peu importe le temps que l'on y passe, il faut que ça marche !